La retraite s’éloigne

retraite espagne inov expatVous envisagez de vous installer en Espagne et d’y rester jusqu’à votre retraite? Cela risque d’arriver plus tard que vous ne vous le pensez: avec une personne sur trois de plus de 65 ans en 2050, les pays de l’Union Européenne reculent peu à peu l’âge de départ à la retraite. Y compris l’Espagne…


La retraite à 67 ans en 2027

En 2010 le projet de loi le plus impopulaire du gouvernement Zapatero est accepté par les syndicats et voté par le Parlement espagnol en 2011.

En 2013, il entre en vigueur et l’âge légal de départ à la retraite commence à s’éloigner doucement. Le projet ? Faire passer l’âge légal de la retraite de 65 à 67 ans. Pour éviter un changement brutal, le projet est mis en place progressivement, avec un recul d’un mois par ans pendant 5 ans, puis de deux mois par ans jusqu’en 2027.

En reculant l’âge de départ légal à la retraite, c’est aussi le temps de cotisations qui est allongé : ainsi il faudra avoir cotisé pendant 37 ans et non plus 35, pour bénéficier d’une pension complète. En effet, le barème est calculé comme suit : après 15 années de cotisation, le taux correspondait à 50% de la base de la rémunération, puis chaque année ce taux augmente jusqu’à atteindre 100% au bout de 37 ans. À noter cependant que les personnes ayant cotisé pendant 38,5 ans à 65 ans pourront aussi bénéficier d’une retraite complète.

Des retraités moins aisés

En plus des deux années supplémentaires de cotisation, la loi prévoit un changement dans le calcul du montant de la retraite. Auparavant calculé sur les 15 dernières années de carrière, ce seront d’ici 2022 les 25 dernières années qui seront prises en compte dans le calcul.

Ce changement entraîne une baisse du montant des pensions entre 2 et 9 %.

Baisse de fécondité et pression des marchés

Cette réforme, qui fait partie du plan d’austérité décidé par Zapatero et qui fut mise en place sous Rajoy, est d’abord conséquence de la récession subie par l’Espagne suite à l’éclatement de la bulle immobilière.

L’autre facteur mis en avant par le gouvernement est aussi la baisse du taux de fécondité en Espagne. Ce taux est de 1,4 enfant par femme contre 2,01 en France. Ainsi d’ici 2050, le nombre de seniors augmentera de 17% à 31%, alors que la population active chutera de 68% à 55% de la population.

Source : http://bit.ly/1rKLWYk; http://bit.ly/1qA6VQp; http://bit.ly/1nfSI8b; http://bit.ly/1nfT2Ul; http://bit.ly/1qA79as; http://bit.ly/1pKt6yj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouve moi que tu n'es pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.