L’espagnol d’Espagne et d’Amérique Latine : deux façons différentes de parler

Photo de la Sagrada Familia

 

Vous venez d’arriver en Espagne, voulez pratiquer la langue mais vos seules notions pour l’instant sont les quelques années de langues étrangères que vous avez eues à l’école ? Ou tout simplement les phrases que vous avez déjà pu entendre en vacances, c’est-à-dire « Hola, la cuenta por favor » ou encore « Lo siento, no hablo español » ?  Eh bien non, ces deux phrases ne vous seront pas suffisantes ici, malheureusement !

Personnellement, fraîchement arrivée à Barcelone, j’ai décidé d’intégrer une colocation avec des natifs pour apprendre la langue. Au fur et à mesure, je découvre qu’une de mes colocataires est Argentine et, qu’en plus de devoir comprendre l’espagnol, je vais devoir faire attention aux particularités des Latino-américains ! Effectivement, la confusion peut très vite arriver du fait des disparités au sein d’une même langue, surtout lorsque l’on est débutant. Mais voici quelques différences que j’ai pu annoter depuis et qui pourront sûrement vous être utiles. Car, après tout, la population sud-américaine représente presque 3 Millions de la population en Espagne !

 

Pourquoi ces différences

 

Pays hispanophones

 

Avant de pouvoir commencer à apprendre les nuances d’une langue, il faut comprendre d’où elles proviennent. En effet, l’espagnol est l’une des langues les plus parlées dans le monde, ainsi que la langue officielle de 21 pays membres de l’ONU. Or, lorsqu’une langue se disperse, elle évolue selon le lieu et ses environs. Les habitants diraient même qu’ils ne parlent pas la même langue ! Par exemple, un Espagnol vous dira qu’il parle le castillan (castellano) alors qu’un Sud-américain vous dira qu’il parle espagnol. De quoi s’emmêler les pinceaux !

Ensuite, comme dit plus haut, une langue vivante se modifie au fil du temps et n’évolue pas de la même manière selon l’endroit. En effet, afin de se faire comprendre, les personnes vont avoir tendance à s’adapter aux langages aux alentours. C’est donc pourquoi la langue apportée en Amérique à la fin du XVe siècle par les colonisations a été influencée par les autres civilisations précolombiennes et est devenue l’espagnol latino d’aujourd’hui !

En parallèle, en Espagne, ce sont les civilisations arabes qui ont inspiré la langue. Par exemple, « Ojalá » qui signifie pourvu que provient de « In sha Allah » (= si Dieu le veut), qui exprime donc un fort désir pour que se réalise quelque chose. Dans le même sens, « Fulano » qui désigne une personne que l’on ne connaît pas, une personne quelconque provient du mot « fulan » (= untel) en arabe. Aujourd’hui, on compte approximativement 4 000 mots prenant source de l’arabe ! Et maintenant que vous comprenez d’où proviennent ces différences, je vais vous en parler plus en détail.

 

Les différentes prononciations

 

groupe latinos
Grupo multiétnico de jóvenes sentados y tocando la guitarra en la sala de estar

 

Tout d’abord, les Argentins ont un accent très particulier. Par exemple, le double « L » va être prononcé comme [ch] alors qu’en espagnol, le son sera un [ie], comme en français. Si jamais il vous arrive d’entendre « Cho, me chamo… ¿y vos? », vous savez d’où vient la personne !

En parlant de cela, dans certaines régions d’Amérique du Sud comme l’Argentine, l’Uruguay ou encore le Paraguay, ils diront « vos » au lieu de «  » et utilisent le « ustedes » pour remplacer le « vous » pluriel. La conjugaison sera donc différente puisque c’est la troisième personne qui va être utilisée et non la deuxième… Il ne faudra pas prendre cela comme une mise à distance, attention ! Il est vrai que cela peut être quelque peu déconcertant au début, surtout lorsque l’on vous a rabâché durant votre apprentissage qu’on ne vouvoyait que très peu en espagnol. Alors, vous imaginez ma mine déconcertée lorsque ma colocataire a demandé « ¿Tienen ganas de salir? » en parlant à mes autres colocataires et moi-même. Il m’a fallu du temps pour comprendre qu’elle voulait que nous sortions tous ensemble !

Évidemment, selon le pays et les personnes que vous côtoyez au début de votre immersion, vous serez inévitablement imprégné de leurs accents. Mais cela ne vous empêchera pas de communiquer avec l’ensemble des hispanophones, puisqu’il n’existe pas de « bon » ou de « mauvais » accent. Chaque manière de parler vient avec son expérience personnelle et nous représente. Cette distinction peut même être un bon sujet de conversation lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes !

 

Les différents mots de vocabulaire

 

Différents vocabulaires

 

Comme vous vous en doutez maintenant, les différentes évolutions d’une langue apportent les différents mots de vocabulaire d’un pays à un l’autre. Nous pouvons très bien le remarquer avec le français parlé par un Français, un Québécois ou bien un Belge ! Il en est donc de même pour l’espagnol. Par exemple, un « ordenador » se dira « computadora » (en référence au « computer » aux Etats-Unis). De même pour la voiture qui se traduira « coche » en castillan mais « carro » en Amérique Latine, « guapo » qui se dira « lindo » ou bien « bolígrafo » remplacé par « lapicera » en Argentine.

Bien que différents, ces mots se font tout de même comprendre par les différentes nationalités. Cependant, il existe certains mots qui sont à prohiber selon les pays, sous faute de donner un tout autre sens à la phrase ! Par exemple, si vous allez en Amérique Latine, il vaudra mieux bannir l’utilisation du verbe « coger » pour désigner le sens d’attraper. En effet, sur l’autre continent, ce verbe est plutôt utilisé dans le langage argot pour décrire l’acte d’amour. Dans le même contexte, évitez d’essayer de traduire « pollo » au féminin, simple conseil ! Pour parler d’une poule (bien que le contexte semble assez rare), essayez plutôt le mot « gallina », c’est plus prudent.

 

Les différentes expressions

 

photo de panneaux

 

Cela entraîne donc sur les différentes expressions qui existent entre un Espagnol et un Sud-Américain. Apprenant la langue avec mes colocataires, mon espagnol est devenu un mélange entre le castillan, le catalan et l’argentin. En commençant par la manière de saluer. En effet, en Amérique du Sud, il est coutume de dire « Buenas » au lieu de « Hola ». Au début, je pensais que c’était un raccourci pour « Buenas días » et donc que ce même mot était féminin. Mais comme vous vous en doutez, on dit « Buenos días » et non l’inverse. Bonne première impression de dysorthographie, vous imaginez bien !

Les différences les plus flagrantes se remarquent dans le langage courant, l’argot qui se distingue complètement selon le pays. Par exemple, il existe de nombreuses façons de dire C’est cool ! en espagnol. En Espagne, ce sera plutôt traduit par « ¡Qué guay! » ou « ¡Qué chulo! », en Colombie par « ¡Bacano! », à Cuba par « ¡Qué chévere! », ….

Une bonne façon pour s’entraîner à entendre et comprendre ces nuances de langage, sans aller forcément dans le pays en question, serait de regarder des films, des séries provenant de différents horizons. Pour l’espagnol d’Amérique latine, je peux vous conseiller le documentaire de Nicky Jam sur Netflix. Je l’ai trouvé particulièrement intéressant et, avec sous-titres originaux, j’ai pu apprendre de nouvelles expressions. Pour ce qui est du castillan, je vous laisse le découvrir avec vos collègues ou bien, si vous en avez l’occasion, vos nouvelles rencontres espagnoles !

 

Listes de mots utiles

Bon, si vous êtes timides et que vous aimeriez apprendre quelques petites bases avant de faire de nouvelles connaissances (et ainsi éviter des moments gênants), voici une liste (non exhaustive) des principaux différents mots ou expressions :

« Ahora » veut dire « maintenant » dans l’immédiateté en Espagne mais à un quelconque moment de la journée en Amérique latine.

« Regalar » veut dire « offrir » en Espagne et « approcher » dans certains pays d’Amérique Latine.

« Pasarse » veut dire « s’arrêter » en Espagne et « se lever / se mettre debout » dans certains pays d’Amérique latine.

« Zapato » veut dire « chaussure » en Espagne et « laid, commère, ou encore plaisantin » selon le pays d’Amérique latine.

« Tinto » est une sorte de vin rouge en Espagne mais un café corsé en Colombie.

« Estar ligando » veut dire « être en train de draguer » en Espagne mais « être malade » dans certains pays d’Amérique latine.

 

Et voici quelques traductions différentes selon le pays également :

tableau de vocabulaire

 

Maintenant que vous êtes rodés en espagnol, il ne vous reste plus qu’à vous mettre dans le bain ! Et si jamais vous connaissez d’autres expressions, n’hésitez pas à les laisser en commentaire. Nous serions ravis d’en apprendre plus !

 

Description de l'auteur

 

 

 

 

 

 

 

INOV Expat : qui sommes-nous ?

INOV Expat est un cabinet de courtage en assurances, spécialiste des expatriés. Depuis 15 ans, INOV Expat permet aux expatriés francophones en Espagne et au Portugal de confier la gestion de leurs assurances à des professionnels multilingues : nous offrons des propositions d’assurances très compétitives et nous garantissons toujours la défense de vos droits.

Demandez vos devis en ligne gratuitement : autosantéhabitation, entreprisevoyagesautres. Consultez notre site internet : www.inovexpat.com  ou contactez-nous au +34 93 238 87 42, sur WhatsApp au +34 627 627 880 ou par mail à welcome@inovexpat.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouve moi que tu n'es pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mise en avant newsletter

Holler Box