Guide complet pour prendre sa retraite en Espagne

Guide complet pour rendre sa retraite en EspagneUn temps ensoleillé, une douceur de vivre, une culture accueillante, l’Espagne a de nombreux atouts pour charmer les expatriés. De fait, environ 6 millions d’étrangers choisissent de vivre en Espagne, ce qui explique pourquoi l’Espagne figure dans les meilleurs pays où prendre sa retraite.

Vous pouvez parfaitement prendre votre retraite en Espagne même si vous n’y avez jamais travaillé et vous êtes étranger. Ce que vous devez garder à l’esprit est que le paiement de votre pension correspondra à la Sécurité sociale française, pays où vous avez cotisé et développé votre vie professionnelle.

Vous ne parlez pas espagnol ?

Bien que la langue soit un facteur facilitant l’intégration, il n’y a aucune obligation de parler espagnol pour vous expatrier. Si vous connaissez un peu de vocabulaire, les locaux feront en sorte de vous comprendre et de vous aider. Notre racine commune, qui est le latin, est un avantage pour se débrouiller au quotidien et apprendre plus facilement la langue du pays. De plus, il y a une grande communauté de francophones présente ici, toujours prête à aider les nouveaux venus.

Le climat

L’Espagne est connue pour son climat méditerranéen et chaud, pourtant le temps peut considérablement varier d’une région à l’autre, ce qui peut être un bon point si l’on craint trop la chaleur.

Pour des étés chauds et des hivers doux, préférez la côte méditerranéenne, la Costa Brava ou la Costa Blanca, et les villes comme Barcelone et Valence.

Madrid et le centre du pays offrent également des étés chauds mais aussi des hivers plutôt froids, où la température descend parfois en dessous des 0 degrés.

Si vous ne craignez pas la chaleur, le climat le plus sec se trouve dans les terres d’Andalousie, comme à Cádiz ou Almeria.

Au contraire, pour trouver un peu de fraîcheur et un climat pluvieux, rendez-vous en « Espagne verte » au nord du pays sur la côte Atlantique, dans les régions du Pays basque et de Galice.

Coût de la vie

Selon le magazine spécialisé International Living et son enquête sur l’« Indice mondiale de la retraite », l’Espagne a le deuxième coût de la vie le plus bas d’Europe, juste derrière le Portugal.

Évidemment, ce coût varie en fonction de votre futur lieu de résidence. Barcelone et Madrid sont, sans surprise, les villes les plus chères. Le nord de la Catalogne et l’archipel des Baléares sont également coûteux.

Mieux vaut se tourner vers des villes telles que Malaga, Alicante, Valence, Grenade, Séville, ou encore les îles Canaries, pour trouver des prix plus abordables.

En toute subjectivité et pour vous donner une idée approximative, vous pouvez vivre votre retraite de manière simple à partir de 20 000 euros par an. Vous vivrez plus confortablement à partir de 30 000 euros. Attention, cela dépend fortement de votre lieu de résidence. Il ne fait aucun doute que le coût de la vie est un peu plus cher dans les capitales, mais vous pourrez toujours trouver des restaurants ou des sorties accessibles. Un titre de transport mensuel peut vous coûter entre 40€ et 50€, et louer un appartement aux alentours de 500€ par personne/mois (dans un endroit décent).

Notez aussi que les prix de l’électricité et de la téléphonie/internet sont supérieurs en Espagne, et qu’ils sont à prendre en compte dans vos calculs.

Où s’installer ?

L’Espagne est un grand pays avec un paysage diversifié et toutes les villes qui le composent sont très différentes. C’est pourquoi, vous devez définir clairement vos critères en amont pour savoir où vous allez commencer votre nouvelle vie.

Cette décision dépendra principalement de vos intérêts personnels ainsi que de votre budget. Préférez-vous une ville plutôt active et animée, ou au contraire une atmosphère plus détendue en bord de mer ? C’est à vous de décider !

Bien que les stations balnéaires soient un choix populaire, l’Espagne propose aussi un très beau cadre de vie à la campagne ou à la montagne.

Vous pouvez faire appel au réseau d’entraide d’expatriés en Espagne et aux associations de francophones pour vous aiguiller sur le choix de votre destination. Il n’y a pas meilleur moyen que de recevoir des conseils d’une personne qui a déjà vécu cette expérience.

Pension et démarches administratives

Auprès de sa caisse de retraite

Prendre sa retraite à l’étranger vous permet tout de même de percevoir votre pension. Prenez contact avec votre caisse de retraite afin de connaître la procédure administrative. Cette dernière vous renseignera sur les modalités de paiement, ainsi que sur les documents à fournir.

Une des premières choses à faire est de signaler votre changement d’adresse aux caisses de bases et complémentaires qui versent votre retraite. Vous pouvez signaler tout changement d’informations par courrier en mentionnant bien votre numéro de Sécurité sociale.

Obtenir son Numéro d’Identification des Étrangers (NIE)

Ensuite, vous devez vous inscrire au registre central des étrangers.

En tant que français et citoyen européen, il est assez simple de prendre sa retraite dans le pays car il n’est pas nécessaire d’avoir un visa ou un titre de séjour. Passé un délai de 3 mois, il sera cependant nécessaire d’obtenir un NIE. Il sera indispensable pour les démarches de la vie courante comme ouvrir un compte bancaire ou acheter un bien immobilier.

Nous vous conseillons de demander votre NIE depuis la France, car une fois sur place cette démarche peut être un peu plus compliquée à effectuer, et au moins vous partirez plus léger.

Certificat d’existence (ou Certificat de vie)

Une fois installé dans votre nouveau chez vous, vous recevrez à échéance régulière un certificat d’existence. Ce justificatif est à faire remplir par une autorité locale compétente.

En Espagne, ce certificat peut être complété par :

  • Une mairie
  • Un Juge de paix
  • Un Registre civil – Registro central
  • L’Institut national de la sécurité sociale – Instituto nacional de la securidad social
  • La Direccion general de migraciones
  • Las Areas funcionales de trabajo e inmigración

Il est important de renvoyer ce document dans les délais pour que votre versement ne soit pas suspendu. Pour plus de détails, rendez-vous sur le site Info Retraite.

Le logement : acheter ou louer ?

Tout d’abord, gardez en tête que le marché immobilier des villes comme Barcelone et Madrid a connu une très forte croissance ces dernières années. Cela signifie qu’acheter une maison ou un appartement dans les capitales coûte très cher. Cependant, vous avez toujours l’option d’acheter un bien dans les environs, étant beaucoup plus abordables.

Cependant, peut-être que le meilleur conseil serait de commencer par louer avant d’acheter. Il est fort possible que vous n’ayez pas encore exploré la plupart des villages et villes d’Espagne. C’est pourquoi, commencer par une location pour s’acclimater est une bonne idée. De cette manière, vous pourrez savoir plus facilement l’endroit qui correspond le mieux à vos goûts et à votre situation, avant de se pencher sur l’option d’achat.

  • Besoin d’une assurance habitation ? N’hésitez pas à faire votre demande de devis gratuit sur notre site internet Inov Expat.

Le système de santé

Le service de santé public espagnol établit que toute personne, quelle que soit sa nationalité, a droit aux soins de santé. Le Service national de santé est disponible pour les ressortissants espagnols ainsi que pour les étrangers qui travaillent en Espagne, sont enregistrés et contribuent au système espagnol de Sécurité sociale. Cela s’applique également aux étrangers qui ont pris leur retraite ou à ceux qui travaillent ou ont travaillé dans un pays de l’UE ou un autre pays avec lequel l’Espagne a un accord de Sécurité sociale qui couvre les soins de santé.

La plupart du temps, il existe un centre de santé au sein de chaque quartier où se trouvent un médecin généraliste et un pédiatre. Suivant les soins dont vous avez besoin, et que vous avez déjà une idée de l’endroit où vous voulez vivre, renseignez-vous sur les spécialistes ou hôpitaux présents sur place.

Conseil Inov ExpatLe petit conseil d’Inov :

Si vous souhaitez profiter de votre retraite en Espagne, il est adéquat de souscrire une assurance santé privée.

Le système de santé public est gratuit et regroupe des Centro de Salud mais le fonctionnement est souvent contraignant. Vous vous verrez attribuer un médecin généraliste, vous devrez toujours le consulter avant de pouvoir prendre rendez-vous avec un médecin spécialiste. De plus, les délais d’attente sont souvent très longs.

Le système privé, lui, présente beaucoup d’avantages comme des temps d’attente moins longs et le choix de votre médecin traitant ou votre spécialiste. Les soins dentaires sont pris en charge et, en cas d’hospitalisation, vous bénéficierez d’une chambre privée. Votre assurance pourra également vous transmettre une liste de praticiens francophones, ce qui est très pratique si vous ne parlez pas parfaitement l’espagnol.

En tant que cabinet de courtage et spécialistes en assurance, nous établissons un comparatif gratuit spécialement pour vous et nous vous aidons à trouver la meilleure solution !

devis assurance santé

Fiscalité et imposition en Espagne

Terminons sur la partie la plus redoutée mais également très importante : les impôts.

Notez dans un premier temps que le domaine de la fiscalité est en évolution permanente. Les pourcentages établis en 2021 ne seront pas forcément les mêmes pour les années suivantes.

Premier point important, l’Espagne a des accords fiscaux avec la France pour éviter la double imposition. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle, car cela signifie que vous payez vos impôts dans un des deux pays, et donc que vous ne pouvez pas être imposé deux fois en France et en Espagne.

Pour faire simple, vos pensions de retraite seront imposées selon ces deux régimes :

  • Si vous avez travaillé en tant que fonctionnaire dans le domaine public, vous serez imposé en France (sauf si vous êtes de nationalité espagnole).
  • Si vous avez travaillé dans le privé et que vous avez une résidence fiscale sur le territoire, alors vous serez imposé en Espagne.

La loi espagnole considère qu’une personne est résidente fiscalement lorsqu’elle est résidente plus de 183 jours par an (ou lorsqu’elle a son centre d’activité économique en Espagne). Ce qui sera sûrement votre cas si vous prenez votre retraite définitive en Espagne.

Impôt sur le revenu des personnes résidentes en Espagne

Qui est concerné ?

Si vous résidez plus de 183 jours en Espagne ou si vous avez votre centre économique basé en Espagne.

Comment est calculé cet impôt ?

Dans ce cas, vous devez déclarer tous vos revenus confondus que ce soit en Espagne ou dans un autre pays. Aussi, vous devez présenter cette déclaration si vous percevez des revenus supérieurs à 22 000 euros, si ces derniers sont assujettis à une retenue en Espagne, ou si vous avez des revenus supérieurs à 14 000 euros mais qu’ils ne sont pas retenus en Espagne. En fonction de vos circonstances personnelles, renseignez-vous sur les réductions auxquelles vous avez droit.

Personnes exonérées d’impôt

Tous les retraités n’ont pas forcément à remplir une déclaration d’impôt sur le revenu. Vous en êtes exempté si :

  • Vous percevez des revenus inférieurs à 22 000 euros par an.
  • Vous percevez, en addition de la pension, des revenus immobiliers n’excédant pas 1 600 euros par an.
  • Vous percevez une seconde pension qui ne dépasse pas 1 500 euros par an.

Exonération de CSG et CRDS

Autre avantage notable, comme toutes les pensions de retraite perçues à l’étranger, les pensions françaises reçues sur le territoire espagnol bénéficient d’une exonération sur la CSG et de la CRDS.

Impôt sur le revenu des personnes non-résidentes

Pour conclure sur l’imposition en Espagne, les personnes non-résidentes sont assujetties à un autre impôt nommé : l’IRNR. C’est un impôt espagnol à remplir via le formulaire M210. Vous êtes concerné par cet impôt si vous habitez moins de 183 jours par an en Espagne, et que vous avez des biens immobiliers ou des revenus en Espagne.

Comment est calculé l’impôt IRNR ?

Il est calculé par un pourcentage qui s’applique sur la valeur cadastrale. La valeur cadastrale est une valeur d’estimation d’un bien foncier déterminée par l’autorité fiscale. Cette déclaration est à effectuer tous les ans.

De plus, si vous obtenez des revenus locatifs, il faudra en plus faire une déclaration trimestrielle de l’année en cours. À ce moment-là, le calcul est fait différemment car le pourcentage est appliqué sur le bénéfice net obtenu grâce à ces locations.

De plus en plus de retraités choisissent l’Espagne pour prendre leur retraite au soleil. Ils peuvent profiter d’une bonne qualité de vie, d’un bon climat toute l’année et d’un bon système de santé, ¿qué más se puede pedir? La belle vie quoi !

Et vous ? Envisagez-vous de prendre votre retraite en Espagne ? N’hésitez pas à nous en parler dans la partie commentaires de cet article !

 

INOV Expat : qui sommes-nous ?

INOV Expat est un cabinet de courtage en assurances, spécialiste des expatriés. Depuis 15 ans, INOV Expat permet aux expatriés francophones en Espagne et au Portugal de confier la gestion de leurs assurances à des professionnels multilingues : nous offrons des propositions d’assurances très compétitives et nous garantissons toujours la défense de vos droits.

Demandez vos devis en ligne gratuitement : auto, santé, habitation, entreprise, voyages, autres. Consultez notre site internet : www.inovexpat.com ou contactez-nous au +34 93 238 87 42, sur WhatsApp au +34 627 627 880 ou par mail à welcome@inovexpat.com.

 

Si vous voulez accéder aux médecins et spécialistes sans avoir à faire face aux listes d’attente et en pouvant choisir. N’hésitez pas à nous demander un devis d’assurance santé adapté :

  2 comments for “Guide complet pour prendre sa retraite en Espagne

  1. margonty
    17 novembre 2021 at 4:13

    bonjour jeune retraité de 58 ans j’ai deux pensions, une militaire de 1400€ et une de la fonction publique territoriale de 700 € net,
    quels serait mes droits et devoir !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouve moi que tu n'es pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Mise en avant newsletter

Holler Box